samedi 9 février 2008

SI DUCASSE M'ÉTAIT CONTÉ

.... ou joue-la comme Ducasse.
J'ai eu la chance de recevoir d'une âme généreuse, quelques jours avant Noël, un encombrant cadeau.
Encombrant pour deux raisons. La première l'objet pèse 6 kilos, pas facile de rentrer du journal avec ça sous le bras... La seconde est de reveler le défi de faire aussi bien que le maître :



J'ai les jambes qui flagèlent, les illustrations sont à tomber à la renverse, les recettes font des fois plusieurs pages, vais-je réussir à épater la galerie??... Je doute. Après un mois d'étude sur cette satanée bible, quelques essais ratés. Je me lance. Advienne que pourra.
aujourd'hui ça sera :



à savoir queue de beuf en gelée et céleri rémoulade. Appétissant sur l'image, et surtout le plus fastoche à faire!

Pour ça je me prépare ma liste de course :

pour 10 personnes
4 queues de boeufs
1 carottes
1 oignon
1 poireau
2 branches de céleri
2 clous de girofle
queues de persil (il ne me dit pas combien, et pourquoi pas les feuilles)
1 feuille de laurier
gros sel
10 grains de poivre blanc


J'arrive chez le boucher : Bonjour je voudrais quatre queues de boeuf! Le boucher a du mal à retenir sont étonnement : quatre queues entières? euh oui je préfère entière...
Ben j'en ai pas ici, il faut que je monte à la réserve. Mais j'en vend jamais moi des queues entières...
Moi ça y est je doute. Je me vois déjà en train de me battre pour mettre quatre énormes queues dans ma cocotte. Aie aie aie, panique. J'y arriverai jamais a faire cette foutue recette à la Ducasse. Puis le boucher prend un air plus obséquieux : J'ai des morceaux coupés et ficellés si vous préfèrez? Et moi toute cruche : et un morceau, ça fait une queue? non me dit-il, la moitié.
ok alors j'en prend 8.
- 8???? Mais j'en ai que trois.
-Ok je les prends.

Je me retrouve avec trois misérables morceaux de queues de boeuf au lieu de quatre entières. ça y est j'ai les boules...!

Je n'ai pas le choix à 20 euros les trois morceaux, faut en faire quelque chose. Je commence par les faire bouillir



pendant ce temps je coupe tous les légumes en mirepoix



Une fois que l'eau de la viande a craché toute son écume, je jette l'eau et je récupère les queues. Je les remets dans la cocotte avec le mirepoix, les clous de girofle, les queues de persils (j'en mets quatre arbitrairement) et le sel. Ne salez pas trop quitte à en rajouter après cuisson, moi c'était trop salé.



cinq heures après...



Il faut sortir les morceaux de queue, éfilochez la viande en éliminant soigneusement les cartilages (ça c'est pas joli à prendre en photo). Récupérer le bouillon en filtrant les légumes.



Ensuite arrive la grosse erreur du bouquin : "disposer la viande en couches dans une terrine de 20 cm. Couler le bouillon dessus. Couvrir la terrine avec du film alimentaire et la réserver au frais pendant 10 heures".
C'est ce que j'ai fait méthodiquement et dix heures après, ma terrine n'était pas prise. Plutôt d'être dans la gelée, elle était dans.... la graisse... Il fallait dégraisser le bouillon pardi! Merci Monsieur Ducasse. Alors j'y ai mis les doigts, j'ai dégraisser comme j'ai pu et je l'ai laissé quelques heures supplémentaires au frigo.
Ah ça je lui en voulait vachement!
Je n'ai pas fait céleri remoulade, je n'avais plus confiance.
j'ai fait à la place un coleslaw choux carotte, un filet d'huile d'olive et de bon vinaigre balsamique. Sans tarder j'ai coupé une tranche de terrine, servi un verre de Saint-Joseph et déguster cette terrine de queue de beuf en gelée en me disant quand même que ducasse il déconnait un peu!

4 commentaires:

Philou a dit…

Mon dieu, quelle aventure ! Heureusement que vous n'avez pas pris les 4 queues entières !
Amitiés

Benoit Wagner a dit…

ça, c'est de la contre-enquête !!! Bravo Claire ! Je n'ose imaginer combien coûte cet ouvrage... J'espère que vous avez pointé là la seule erreur du livre sinon... ça fait cher de l'approximation imprimée ! Continuez ! Et faites un peu de buzz autour de votre réalisation auprès d'autres blogs !

claire a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Benoit Wagner a dit…

Ayant été tagué par Kaplan, j'ai le regret de t'annoncer que tu as été taguée à ton tour. Tu es "invitée" à raconter six choses sans importance à ton sujet. Libre à toi d'y donner suite... et de taguer à ton tour six blogueurs. Bonne journée ! :)